Cordes sur Ciel

Cordes sur Ciel, un site dominant, en bas, la vallée du Cérou, bâtie sur un piton rocheux, cette ville forteresse est unique.

Cordes sur Ciel, Tarn

Cordes sur Ciel, Tarn

En occitan, Cordas, la cité médiévale a été construite dès 1222 par le comte de Toulouse, Raymond 7, elle à été un haut lieu du catharisme.

Cordes fut la première et la plus importante des «bastides» (ville nouvelle). Elle va très vite connaître une croissance exceptionnelle. Grand site touristique en midi pyrénées, Cordes est une étape du pélerinage de Saint Jacques de Compostelle, elle figure parmi les plus beaux villages de France.

Les premiers remparts ont été doublés par une seconde ligne de fortifications, et au final 5 seront construites

A la fin du XIIIème siècle, trois générations plus tard, elle deviendra une ville de plus de 5500 habitants. Elle doit sa prospérité à l’industrie, au commerce et à la finance.

Cordes sur CielConstruite entre 1222 et 1229, elle accueille les populations chassées de Saint Marcel incendié par Simon de Montfort, en 1215, lors de la 1ère croisade contre les Albigeois, la forteresse fait reculer Humbert de Beaujeu, qui capitule. En 1229, c’est le ratachement du comté à la couronne de France, Jeanne, fille de Raymond 7, comte de Toulouse épouse Alphonse 2 de France, comte de Poitiers et frère du roi Louis 9 (St Louis). En 1271 à la mort des époux, le comté de Toulouse est rattaché au royaume de France.

A l’âge d’or de la cité médiévale, (1280-1350) de somptueuses maisons gothiques, qui font aujourd’hui la renommée de Cordes, sont édifiées par des familles nobles et de riches marchands.
Cordes sur CielAu 14ème siècle, les épidémies de peste épuisent la cité et à la fin du XVIIème siècle, la construction du canal du Midi bouleverse les grands axes commerciaux et entraîne son effondrement commercial. Cordes ne compte plus alors que 2500 habitants.

Les origines des noms « Cordes » puis « Cordes sur Ciel »

Dans la charte de fondation, la cité est nommée « Cordoa »en référence à Cordou, Cordoba en Espagne, célèbre pour son artisanat du cuir. Mais aussi, de manière plus générale, il était fréquent de donner à des villes nouvelles des noms faisant allusion à des villes de l’Europe Chrétienne d’alors (Valence, Grenade, Pampelonne faisant référence à leurs homonymes espagnoles).
Cordes sur Ciel : Au XXè siècle, Cordes attire à elle un grand nombre d’artistes, peintres, sculpteurs, auteurs divers et célèbres (Albert Camus, Hector Malot, Philippe Heriat…). Parmi eux, l ’écrivain et poète Jeanne Ramel Cals se plaisait à la nommer « Cordes sur Ciel ».
En effet, tôt le matin, surtout en automne, une brume intense recouvre la vallée du Cérou d’un voile diaphane. Seul le sommet de la cité médiévale émerge de cette mer de nuages. Eclaboussée par la lumière du soleil levant, la silhouette de la ville se détache et semble alors s’élancer fièrement vers le ciel, au-delà des nuages. On dit que Cordes est au-dessus du ciel…
La dénomination « Cordes sur Ciel » a été officialisé en 1993 par une décision du ministre de l’Intérieur, qui était, à cette époque … Paul Quilès, actuel maire de Cordes sur Ciel.

Cordes sur Ciel, à la croisée des chemins sur un itinéraire compostellan.
Bastide du XIIe et relais routier médiéval entre Rouergue et Languedoc, Cordes sur Ciel a vu passer de nombreux voyageurs, parmi lesquels des pèlerins dont des jacquets. La plupart d’entre eux circulaient entre l’abbatiale Sainte-Foy de Conques et la basilique Saint-Sernin de Toulouse, toutes deux détentrices de précieuses reliques.
A Cordes, le passage des pèlerins ou la dévotion à l’apôtre Jacques est attestée depuis au moins le début du XIVe siècle, comme l’attestent les archives de la ville et des coquilles sur le fronton des maisons.
Dès 1320, il est signalé l’existence d’une Confrérie de sant jacme, qui entretenait un hôpital (disparu aujourd’hui) et auquel était rattaché une chapelle, La Capelette Saint-Jacques.
La Capelette Saint-Jacques (à l’angle de la Grand’ Rue de l’Horloge et de la rue Saint-Louis), connut une restauration au XVIe siècle. La chapelle, de forme carrée au plafond à croisées d’ogives à liernes et tiercerons, abrite dans une niche à l’extérieur, une statue de la Vierge Marie. Celle-ci fut sculptée par le peintre figuratif Yves Brayer qui, dans les années 1970, restaura la chapelle. Il la décora d’une fresque illustrant le pélerinage vers Compostelle et réalisa également le carton préparatoire au vitrail ou figure Saint-Jacques.

Au XVIème, le célèbre voyageur Thomas PLATTER témoigne ainsi de son passage à Cordes : “c’est, dit-on, la plus forte place de tout l’Albigeois, bâtie sur une haute montagne qui domine les alentours et commande la route de Villefranche à Toulouse. Les rues sont pavées de larges dalles comme à Barcelone.”

Cordes sur Ciel

dispos

novembre 2019
lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche
28 octobre 2019 29 octobre 2019 30 octobre 2019 31 octobre 2019 1 novembre 2019 2 novembre 2019 3 novembre 2019
4 novembre 2019 5 novembre 2019 6 novembre 2019 7 novembre 2019 8 novembre 2019 9 novembre 2019 10 novembre 2019
11 novembre 2019 12 novembre 2019 13 novembre 2019 14 novembre 2019 15 novembre 2019 16 novembre 2019 17 novembre 2019
18 novembre 2019 19 novembre 2019 20 novembre 2019 21 novembre 2019 22 novembre 2019 23 novembre 2019 24 novembre 2019
25 novembre 2019 26 novembre 2019 27 novembre 2019 28 novembre 2019 29 novembre 2019 30 novembre 2019 1 décembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *